Messages, GPS, montre, réveil matin, photos, réseaux sociaux, actualité, recherche Internet… Véritable couteau suisse interactif, le smartphone est devenu un outil incontournable de notre quotidien. À tel point que les Français consultent leur portable près de 26,6 fois par jour! Et si on lui faisait un brin de toilette?

Pas de téléphone en mangeant

Les téléphones portables, bien au chaud dans nos mains, nos sacs ou nos poches, sont un bon terrain d’accroche pour les bactéries. «Tout ce que nous touchons, toutes les superficies, les poignées de porte ou de bus, concentrent à leur surface des bactéries, éventuellement des virus», note le Pr Élisabeth Botelho-Nevers, infectiologue au CHU de Saint-Étienne. En 2014, une étude de biologistes de l’Oregon (États-Unis) a décompté plus de 7000 bactéries sur les 51 échantillons testés. Il y en a deux sortes, nous explique la professeure, auteure de travaux sur les téléphones mobiles en milieu hospitalier. Les «bonnes» font partie de notre flore et sont indispensables à notre équilibre; les «mauvaises» peuvent être responsables de pathologies (staphylocoque doré, Escherichia coli…). Enfin il y a les virus (grippe, bronchiolite…). Les mains servent alors de vecteur entre l’outil contaminé et nos muqueuses. C’est pourquoi il faut éviter de toucher notre téléphone lorsque nous mangeons, par exemple.

Un nettoyage bien net!

Pour nettoyer votre téléphone, éteignez-le et dépoussiérez-le, d’abord à l’aide d’un chiffon à lunettes ou d’une peau de chamois. Ensuite, passez une lingette de désinfection ou un tissu en microfibre imbibé de liquide de nettoyage pour appareils électroniques. Les amateurs d’aromathérapie utiliseront un mélange d’eau minérale (150 ml), de vinaigre blanc (300 ml) avec 5 gouttes d’une huile essentielle
désinfectante (citron, tea tree, menthol, lavande). N’utilisez surtout pas d’alcool à 70° et ne vaporisez jamais de produit directement, cela l’endommagerait. Une fois sec, repassez un coup de chiffon à lunettes. Nettoyez également la coque de votre portable à l’eau savonnée.

Écouteurs, claviers… ne les oublions pas!

Pour les écouteurs intraauriculaires avec embouts en plastique, lavez-les (eau savonnée ou antiseptique) et séchez-les avec un coton. Les autres se nettoient avec une brosse à dents ou un cure-dents, puis avec un coton-tige imbibé d’un désinfectant. Les claviers, les télécommandes et autres tablettes n’échappent pas aux bactéries. Attention à ne pas mouiller les ouvertures: des aérosols existent pour chasser les poussières.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 + 4 =