L’Algérie a été élue membre du Conseil d’administration de l’Assemblée générale de l’Organisation arabe des satellites de communications (ARABSAT), lors des travaux de la 42e session de cette organisation panarabe tenue le 31 mars dernier à Alger.
Dans ce cadre, la ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Houda Imane Feraoun, a indiqué que l’élection à ce Conseil de l’Algérie, qui a présidé les travaux de cette session, permettra de «booster la coopération entre ARABSAT et les établissements algériens des satellites de communications, dont l’Agence spatiale algérienne (ASAL)», estimant que l’Algérie «a su gagner sa place dans le monde des technologies spatiales et tirera profit de l’expérience d’ARABSAT sur un marché très concurrentiel». Pour rappel l’Algérie possède un satellite de télécommunications (Alcomsat-1) ainsi que 5 autres satellites d’observation de la terre et de recherche scientifique.
Elle a indiqué qu’ARABSAT avait réussi à «connecter le monde arabe à travers un des plus modernes systèmes satellitaires dans la région», mettant en avant son professionnalisme qui lui a permis d’occuper la sixième place parmi les plus grands fournisseurs de services satellitaires du monde.
De son côté, le président exécutif d’ARABSAT, Khaled Ben Ahmed Balkheyour a indiqué que «l’Algérie, la Tunisie et le Sultanat d’Oman ont été choisis au conseil d’Administration de la prochaine session aux côtés de cinq états membres permanents à savoir : la Libye, les Emirats arabes, le Koweït, le Qatar et l’Arabie Saoudite», soulignant que l’organisation «a réalisé des revenus de plus de 265 millions de dollars et des bénéfices estimés à 74 millions de dollars».
L’ordre du jour de cette session portait sur l’adoption du rapport annuel du Conseil d’administration et des comptes de l’organisation pour l’exercice 2018, l’élection des membres du nouveau Conseil d’administration et le choix du lieu et de la date de la prochaine session de l’Assemblée.
Il est à rappeler que l’Organisation arabe des satellites de communications (ARABSAT) a été créée en 1976 par les États membres de la Ligue arabe, dont l’Algérie. Le siège de l’organisation se trouve à Riyad (Arabie Saoudite).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 ⁄ 11 =