Sid Ahmed Zaidi, PdG de Mobilis n’y va pas par quatre chemins quand il s’agit de donner de l’information. Il répond sans détour ni langue de bois aux questions à savoir le Cloud, la 5G et l’IoT.

«nous serons pret pour la 5G en 2020. Nous sommes entrain de préparer le terrain» annonce Sid Ahmed Zaidi lors d’un one-to-on on stage avec Karim Sid Ahmed, Dg de Cisco Algerie au «Cisco Partners Technology Day». Il ajoutera que «nous avons plus de 31 millions d’abonnés dont 3 millions de nouveaux clients pour 2018».

Il donnera de la visibilité sur les projets qui sont dans le pipe. Il dira concernant la 3G/4G que «concernant la 3G, Mobilis couvre toute l’Algérie» tout en ajoutant que «la 4G est gourmande en equipement. En 2019, nous avons prévu d’installer plus de 1000 sites 4G et l’on se prépare pour la 4G». Pour la partie transport, il dira que «nous sommes entrain de mettre en place un réseau en fibre optique car premièrement les faisceaux hertziens ne permettent pas une grande bande passante et deuxièmement avec la fibre optique nous aurons un excellent service». En ce qui concerne la digitalisation de son entreprise, il souligne que «pratiquement tout est digitalisé chez Mobilis»

Aprés avoir brassé le domaine de l’infrastructure, il souligne que «Mobilis est le premier opérateur a avoir une licence Cloud délivrée par l’ARPCE» et qu’il compte lancé «très prochainement» la commercialisation. Il ajoute que «nous avons fait énormément de test et des opérations pilotes et qu’aujourd’hui nous pouvons répondre à tout les besoins et demandes du Cloud». Il ajoutera que «ce sera notre cheval de bataille pour 2019 d’autant plus qu’il y a une demande dans le cadre de la monétique et du paiement électronique». Pour montrer que ses équipes sont préparées, il soulignera le fait que «Mobilis utilise le Cloud pour des opérations pilotes avec des entreprises» sans les citer. Il souligne que «pour la partie stockage et hébergement de données, messagerie et vision conférence, nous sommes prêt et nous avons des solutions à proposer» tout en mettant en avant le fait que «nous devons avoir du contenu» d’autant plus dira-t-il que «la 5G arrive». Bâtir un Cloud, puis offrir des déclinaisons multiples pour chaque branche d’activités, c’est un des principaux enjeux pour l’opérateur historique.

« Les telcos passent d’un environnement statique à un environnement dynamique»,observe Karim Sid Ahmed, DG de Cisco Algérie. La clé de cette transformation réside dans une combinaison de logiciels conçus autour de processus collaboratifs, de plateforme pour la conception, l’analyse d’événements en temps réel et l’amélioration continue.

L’autre point qu’il a abordé concerne les IoT-Internet of things ou l’internet des objets-. L’internet des objets ‘IoT’ consiste à connecter les gens et les objets, n’importe où et n’important quand. 

Sid Ahmed Zaid, PdG de Mobilis n’y va pas par quatre chemins et dira que «c’est un immense marché et que nous sommes entrain de nous préparer pour être le premier opérateur IoT en Algérie» tout en ajoutant que «nous avons des choses à proposer pour le deuxième semestre de 2019». En effet, selon les experts et autres analystes du marché mondial, le marché de l’internet des objets offre un potentiel de croissance énorme sur les prochaines décennies.  De plus, Investir dans l’IoT, c’est aussi prendre le train de l’innovation et profiter des avancées technologiques extrêmement favorables à l’accélération du développement de ce marché – développement des technologies radio, des solutions cloud, démocratisation des smartphones, miniaturisation des composants, émergence de nouveaux outils d’analyse, aide à la création de «nous serons prêts pour la 5G en 2020. Nous sommes en train de préparer le terrain» annonce Sid Ahmed Zaidi lors d’un one-to-on on stage avec Karim Sid Ahmed, Dg de Cisco Algérie au «Cisco Partners Technology Day» qui s’est déroulé au CIC à Alger. Il ajoutera que «nous avons plus de 31 millions d’abonnés, dont 3 millions de nouveaux clients pour 2018».

Il donnera de la visibilité sur les projets qui sont dans le pipe. Il dira concernant la 3G/4G que «concernant la 3G, Mobilis couvre toute l’Algérie» tout en ajoutant que «la 4G est gourmande en équipement. En 2019, nous avons prévu d’installer plus de 1000 sites 4G et l’on se prépare pour la 5G». Pour la partie transport, il dira que «nous sommes en train de déployer un réseau en fibre optique, car premièrement les faisceaux hertziens ne permettent pas une large bande passante et deuxièmement avec la fibre optique nous aurons, non seulement de la large bande passante, mais aussi un excellent service». En ce qui concerne la digitalisation de son entreprise, il souligne que «pratiquement tout est digitalisé chez Mobilis».

Après avoir brassé le domaine de l’infrastructure, il souligne que «Mobilis est le premier opérateur a avoir une licence Cloud délivrée par l’ARPCE» et qu’il compte lancer «très prochainement» la commercialisation de ses services. Il ajoute que «nous avons fait énormément de tests et des opérations pilotes, et qu’aujourd’hui nous pouvons répondre à tous les besoins et demandes du Cloud». Il renforce ses dires en ajoutant que «ce sera notre cheval de bataille pour 2019 d’autant plus qu’il y a une demande des entreprises en particulier dans le domaine de la monétique et du paiement électronique». Pour montrer que ses équipes sont préparées, il soulignera le fait que «Mobilis utilise le Cloud pour des opérations pilotes avec des entreprises» sans les citer. Allant plus loin,  Il souligne que «pour la partie stockage et hébergement de données, messagerie et vision-conférence, nous sommes prêts et nous avons des solutions à proposer». Bâtir un Cloud, puis offrir des déclinaisons multiples pour chaque branche d’activités, c’est un des principaux enjeux pour l’opérateur historique.

La 5G arrive

Suite à une question sur la 5G, le patron de Mobilis dira “la 5G arrive” mais met en avant le fait que «nous devons avoir du contenu» tout en disant que “la 5G doit être une équation équilibrée et rentable” et que pour lui, ce sera, dans un premier temps, un marché entreprise.  «la 5G fera passer les telcos  d’un environnement statique à un environnement dynamique»,observe Karim Sid Ahmed, DG de Cisco Algérie. En effet, la clé de cette transformation réside dans une combinaison de logiciels conçus autour de processus collaboratifs, de plateforme pour la conception, l’analyse d’événements en temps réel et l’amélioration continue.

IoT est déjà présent

L’autre point que le patron de Mobilis a abordé concerne l’IoT-Internet of things ou l’internet des objets-. L’internet des objets ‘IoT’ consiste à connecter les gens et les objets, n’importe où, et n’important quand.  Sid Ahmed Zaid, PdG de Mobilis n’y va pas par quatre chemins et dira que «c’est un immense marché et que nous sommes en train de nous préparer pour être le premier opérateur IoT en Algérie» tout en ajoutant que «nous avons des choses à proposer pour le deuxième semestre de 2019». En effet, selon les experts et autres analystes du marché mondial, le marché de l’internet des objets offre un potentiel de croissance énorme sur les prochaines décennies.  De plus, investir dans l’IoT, c’est aussi prendre le train de l’innovation et profiter des avancées technologiques extrêmement favorables à l’accélération du développement de ce marché – développement des technologies radio, des solutions cloud, démocratisation des smartphones, miniaturisation des composants, émergence de nouveaux outils d’analyse, aide à la création de starup ….-. En Algérie, le marché des IoT n’en est qu’à ses prémices et pratiquement tout est à faire et rien qu’avec les smartcities, il atteindra sa maturité d’ici 2 à 5 ans. Ils s’avèrent essentiels pour conquérir les marchés croissants des objets connectés Smartcities, santé, environnement …de disposer d’un catalogue adapté à chaque segment de marché.

Mobilis a compris son potentiel en y investissant depuis plusieurs années, car cette révision en profondeur lui permet de reconquérir des clients résidentiels et les entreprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 − 9 =