L’unité de fabrication de produits informatiques «Alfatron», filiale de l’Entreprise nationale des industries électroniques (ENIE) et basée dans la zone industrielle de Hassi Ameur à Oran, vient de consolider ses capacités productives et technologiques afin de faire face à la concurrence sur le marché national avec pour ambition d’investir à l’international notamment en Afrique.


«Pour faire face à la concurrence locale et dans le but de se déployer à l’international notamment sur le continent africain, Alfatron a procédé à la modernisation tous azimuts de ses outils de production pour être au diapason des évolutions que connait ce secteur», a fait savoir le P-dg de cette entreprise, Habib Ghazi, qui rappelle avoir signé, dans ce sens, des accords de partenariat technologique avec des multinationales activant dans le secteur à l’image de Microsoft, Intel et HP.
L’usine Alfatron, installée sur une superficie de 4000 m2, est conçue pour assurer la production de divers produits informatique par an. Elle dispose d’une chaîne d’assemblage «supportant la production de grands volumes de micro-ordinateurs, tout en s’adaptant aisément aux demandes spécifiques du marché».
Selon son P-dg, les investissements réalisés ces dernières années par Alfatron ont permis une «amélioration constante» de la qualité des produits et le lancement d’une nouvelle gamme de produits de haute technologie. «Cette démarche a permis à notre entreprise de développer ses activités de vente notamment contractuelles en dépit de l’environnement concurrentiel marquant notre secteur», a-t-il souligné.
Il est à relever que l’entreprise a multiplié sa production depuis l’installation, en 2015, d’une nouvelle chaîne de production «similaire» à celle utilisée actuellement par la firme internationale HP. Cette acquisition a mis en avant Alfatron qui a ainsi pu «développer et améliorer la qualité des inputs et de lancer de nouveaux produits, favorablement accueillis par la clientèle, notamment les grandes entreprises nationales utilisant le support informatique dans leurs gestions quotidiennes».
Cette chaîne de production, s’étendant sur une superficie de 2.000 m², permet le montage simultané de plusieurs types d’équipements informatiques. Elle produit, ainsi, une gamme variée de micro-ordinateurs de bureau, des PC portables, des tablettes, des unités de calcul intensif, des stations de travail électroniques et des serveurs de diverses tailles.
14.000 PC «All in one» produits depuis janvier 2018
Alfatron a entamé, en 2017, la production de micro-ordinateurs du type «All in one», un modèle d’ordinateur intégré directement à l’écran et offrant un gain d’espace très important. Quelque 14.000 unités de ce type de micros ont été fabriqués depuis janvier 2018, a-t-on estimé.
Pour ce qui est des ordinateurs, la capacité de production est de 500 unités par jour, soit une moyenne de 120.000 unités par an et avec une seule brigade. «Cette capacité pourrait être triplée au cas où le système de trois brigades est appliqué», a relevé M. Ghazi.
Alfatron produit également à la commande des unités de calcul intensif qui permettent de stocker des données, les traiter et les analyser dans un délai record de 20 minutes, opérations qui nécessitent de longs mois à un équipement ordinaire.
Cette entreprise qui a pour principales missions «de concevoir, produire et commercialiser des systèmes informatiques performants et évolutifs, offre aussi de nombreux services, notamment en matière de maintenance, d’assistance technique et d’intégration de réseaux informatiques.
Alfatron cible le marché africain
Alfatron, qui a détenu en 2017 le quart du marché national, ambitionne de se lancer, dès 2019, à la conquête du marché africain notamment les pays voisins à travers des partenariats commerciaux.
Il est relevé qu’Alfatron a tissé des partenariats avec des multinationales à l’image de la marque «Intel Platinium», un label qui lui a permis de renforcer ses valeurs concurrentielles et qui devrait lui ouvrir les portes des pays notamment du Maghreb et du Sahel.
Alfatron a tissé également des partenariats avec divers laboratoires de recherche, universités et institutions. Dans ce sens, un accord a été signé avec les laboratoires de recherche de l’Université des sciences et technologies d’Oran ainsi que l’Office national de météorologie pour l’utilisation à distance des unités de calcul intensif d’Alfatron.
Dans le souci de se déployer en Afrique, l’entreprise n’a ménagé aucun effort pour l’acquisition du savoir-faire et de la technologie. Le staff d’Alfatron, qui œuvre à accroître le taux d’intégration au niveau de l’unité de production, taux estimé actuellement à 10%, a décidé de fabriquer les moniteurs des ordinateurs alors que l’entreprise mère ENIE fournira les cartes électroniques.
Cette entreprise, créée pour répondre aux besoins nationaux en matière d’équipements informatiques, assure la commercialisation de ses produits notamment par le biais de conventions signées avec de grandes entreprises nationales comme Sonatrach, Naftal, la société de distribution d’eau SEOR ou encore des universités de différentes régions du pays. Alfatron a également pris en charge la mise en place de réseaux d’informations au profit d’autres clients comme l’aéroport international d’Alger.
Par ailleurs, quelque 7.600 établissements scolaires du pays ont été équipés en équipements informatiques dans la cadre du processus de modernisation initié par le ministère de l’Education nationale. 120.000 équipements ont été installés par Alfatron et une seconde opération du même genre sera lancée prochainement au profit des autres établissements scolaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 + 20 =