La guerre sino-américaine ne fait que commencer. La NDRC -Commission nationale du développement et de la réforme de la Chine- vient d’annoncer son intention de promouvoir la transformation numérique des secteurs traditionnels pour la création d’emplois. La Chine intensifie ses efforts pour rechercher des opportunités de croissance en dehors des exportations de fabrication et entre dans le monde des IT notamment l’intelligence artificielle, le big data, le Cloud et l’internet des objets. Selon les experts financiers, ce secteur devrait croitre de 18% et créer plus de 90 millions d’emplois.
Pour assoir cette stratégie, la NDRC a déclaré qu’elle augmenterait son soutien financier afin de faciliter la croissance de nouvelles industries, telles que l’obtention de fonds sur les marchés des capitaux en signant un accord avec la banque de développement chinoise pour mettre sur le marché 14,55 milliards de dollars américains au soutien de l’économie numérique.
D’un autre côté, le ministère chinois de l’Industrie et de la technologie de l’information a annoncé un plan d’action triennal pour le développement de l’IA en spécifiant les domaines clés. Cela va des véhicules intelligents aux drones en passant par les robots de service les systèmes de diagnostic assisté pour le médical, les systèmes d’identification vidéo et image, les systèmes d’interaction vocale, les systèmes de traduction, les produits pour la maison intelligente, les capteurs intelligents, les puces de réseau neuronal et les plates-formes open source.
Avec l’utilisation de l’IA, il y aura forcément de la suppression d’emploi. En effet, les experts chinois prévoient la suppression de quelques 25% des emplois existants. Une économie reposant sur l’IA va entraîner des perturbations considérables sur les marchés du travail actuel et des millions de travailleurs devraient changer de carrière et éventuellement se déplacer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
17 − 8 =