Une démonstration de ce programme relatif aux projets e-éducation et e-santé via Alcomsat-1 a eu lieu en présence de Houda-Imene Faraoun, de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique,  et de la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghabrit, ainsi que de représentants du corps diplomatique agréé en Algérie.

Deux sites pilotes ont été choisis pour effectuer les premiers tests des projets e-éducation et e-santé, en l’occurrence l’école Othmane Ibn Afane et l’établissement public hospitalier 120 lits d’Adrar, qui tous deux ont pu être interconnectés avec des établissements similaires du nord du pays, et ce par la fourniture de services d’interconnexion à large bande VSAT pour des applications de télécommunications.

Les projets pilotes d’interconnexion via un réseau local, vise à relier pour ce qui est du e-éducation tous les établissements de l’éducation avec l’administration centrale, les élèves et leurs parents, de même pour l’e-santé qui permet de relier l’ensemble des acteurs de la santé à travers tout le territoire national, “avec la garantie de liaisons satellitaires de haute disponibilité et des applications de qualité au profit de l’ensemble des utilisateurs”.

De plus, il a été décidé une baisse des prix de l’Adsl et l’annulation complète de un mégabit comme bande passante. Le minimum, selon la ministre, sera de 2 mégabits par seconde. De plus, tous les abonnés à un mégabit par seconde passeront à 2 mégabits par seconde. Enfin, le prix de 2 mégabits par seconde sera de 1600 dinars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 × 13 =