La Maison Blanche (Washington)

Selon la presse américaine, la Maison-Blanche examinerait un projet de décret pour mener une enquête antitrust à l’encontre de médias sociaux comme Google, Facebook ou Twitter. 

Depuis près de deux décennies, les réseaux sociaux font partis de notre vie. Simple lien virtuel à l’origine, ils influencent aujourd’hui nos comportements. La Maison Blanche étudie un projet de décret demandant aux agences fédérales de lutte contre la fraude et d’application de la loi d’enquêter sur Google, Facebook et d’autres sociétés de médias sociaux, a rapporté Bloomberg.

Elle demandera aux régulateurs d’enquêter profondément pour savoir si une plate-forme a agi en violation des lois antitrust et de recommander des actions qui pourraient potentiellement «protéger la concurrence entre les plates-formes en ligne et corriger les préjugés liés aux plateformes en ligne». Elles sont aujourd’hui l’outil stratégique dans la communication de l’entreprise.

Selon les média américains, l’ordonnance stipule que les mesures prises doivent être «compatibles avec les autres lois», ce qui laisse entendre que cette mesure pourrait menacer l’indépendance traditionnelle de l’application de la loi américaine ou le premier amendement protège les opinions politiques de la réglementation. Si ce décret était signé, il représenterait une escalade significative dans la guerre lde Donald Trump contre la Silicon Valley.

Donald Trump, le président américain, avait déjà déclaré très récemment et à plusieurs reprise que les médias sociaux étaient «discriminatoires à l’égard des voix républicaines » et que son administration «ne laissera pas cela se produire».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 − 12 =