Entre Qualcomm et Apple, rien de va plus. La petite guerre devient la grande bataille. Qualcomm revient avec une autre revendication dans la bataille complexe entre Apple et Qualcomm, car ce dernier a accusé Apple « d’avoir volé de ses informations confidentielles et de ses secrets » commerciaux, puis de partager du code avec Intel pour améliorer les nouveaux iPhone XS, iPhone XS Max et iPhone XR.

Qualcomm avait déjà fait valoir qu’Apple avait violé le contrat-cadre de logiciel entre les deux sociétés et souhaitait que le tribunal modifie la nouvelle plainte en justice. Mais c’est quoi encore ? il y avait déjà un procès entre ces deux compagnies pour un problème de propriété intellectuelle. Déjà il y a quelques mois, il y a eu une demande de rachat de Broadcom, son rival, avant que le président Trump ne bloque l’offre pour des raisons de sécurité nationale et en même temps Qualcomm voulait avaler NXP que les autorités chinoises n’ont pas approuvé.

Qualcomm a intenté une action contre Apple en novembre de l’année derniere, alléguant le fait que Apple avait violé l’accord signé avec Qualcomm – un accord qui exige que le fabricant de l’iPhone permette à Qualcomm de s’assurer que le code source et les outils sont bien utilisés. Qualcomm a déclaré qu’Apple l’empêchait de vérifier l’utilisation de son code.

Aujourd’hui, il souhaite ajouter une nouvelle plainte à l’affaire, alléguant qu’Apple a transmis des informations propriétaires à Intel pour qu’il puisse améliorer les puces de modem utilisées dans les nouveaux iPhones d’Apple. Et pour justifier cette nouvelle plainte qui s’ajoute à la première,
Qualcomm explique avoir déposé sa plainte contre Apple parce qu’elle vient de découvrir les méfaits présumés d’Apple en parcourant les e-mails entre les ingénieurs d’Apple et d’Intel qui ont été fournis à Qualcomm.

Selon notre confrère CNBC, les ingénieurs d’Apple ont à plusieurs reprises fourni du code source et d’autres informations confidentielles à Intel afin qu’ils puissent améliorer les puces d’Intel. Quel genre d’information ? Qui l’a partagé avec qui ? Ces questions restent, pour le moment, sans réponse. D’un autre côté, les experts et spécialistes qui suivent ce dossier indiquent que Qualcomm cherche à faire pression sur Apple pour régler le différend à l’amiable.

Enfin, pour Apple, ce diffèrent de la propriété intellectuelle pose le problème du prix ou du montant d’un composant et pour Qualcomm cela va lui nous permettre de résoudre au moins les problèmes de licences. Le tribunal aura fort à faire avec ses deux géants et ce qui en ressortira fera jurisprudence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 ⁄ 4 =