Selon IDC, dans la zone EMEA, les ventes de smartphones ont atteint 29,9 milliards de dollars au 1er trimestre avec 86,5 millions d’unités commercialisées soit une baisse de 8.2% par rapport à l’année précédente.
Ce trimestre a vu une contraction des ventes en Europe et même en Afrique, ce qui est surprenant. En Afrique, le repli est de 4,4%. Et ce, alors qu’au Moyen-Orient et en Europe Centrale, le marché est en hausse de 1,5 % et 5,6 %.
Du côté des fabricants, Samsung maintient son leadership dans toute la zone EMEA, même si sa part de marché est trés faible en Afrique qu’ailleurs. Les ventes de smartphones haut de gamme, elles, sont toujours en croissance, en Europe. Même si les européens apprécient les modèles premium, ils se contentent le plus souvent de la version de l’année passée, plutôt que d’opter pour le tout dernier modèle.
Huawei, quant à lui, s’adjuge la seconde place. De plus, la marque gagne du terrain en Europe et augmente fortement au Moyen-Orient. Selon IDC “Les volumes de Huawei ont augmenté de moitié au cours de l’année dernière” et il devient n concurrent serieux à Samsung surtout sur le marché européen.
Xiaomi lui fait son petit chemin, et prepare son entrée en bourse. Après avoir bien vendu ses smartphone en Russie, Ukraine et Pologne, Xiaomi aujourd’hui, lorgne sur l’Europe de l’Ouest.
Enfin , IDC pense que le marché des smartphones avoisinera les 370 millions d’unités dans la région EMEA cette année, une prévision légèrement inférieure à ce qui avait été anticipé au début de l’année.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
38 ⁄ 19 =