Un projet de réalisation en Algérie d’un second réseau de télévision numérique terrestre (TNT) pour la diffusion d’un nouveau bouquet de chaines de télévision a été évoqué par le ministre de la Communication, Djamel Kaouane, lors des travaux de la 11e session ordinaire de l’Assemblée générale de l’Union africaine de Radiodiffusion (UAR) tenus les 11 et 12 mars dernier à Kigali (Rwanda).
Ce projet, «en cours de préparation», sera bâti sur les dernières normes technologiques, avec l’introduction de la télévision en Haute définition (HD), ainsi que de nouveaux services innovants à forte valeur ajoutée, tels que la télévision hybride connectée, a-t-il indiqué.
Pour le ministre, qui a présenté l’expérience algérienne en matière de TNT lors de cette session, «la révolution numérique nous ouvre des perspectives intéressantes en termes de nouveaux services, à la fois pour renforcer le service public et dans une optique commerciale», faisant observer que ces services auront «un rôle déterminant» pour promouvoir l’attractivité de la plateforme TNT.
Il a relevé, à cet égard, que le secteur de la communication a mis en œuvre «une stratégie de développement du numérique en Algérie matérialisées par un plan d’actions, des options technologiques et un dispositif réglementaire adapté».
Rappelant la mise en place en mars 2009 en Algérie d’un Comité national de stratégie numérique, M. Kaouane a expliqué, qu’après avoir concrétisé la migration vers la diffusion numérique, le secteur de la communication s’est attelé, à travers l’opérateur public Télédiffusion d’Algérie (TDA), à l’introduction et à la généralisation d’un premier réseau de TNT qui a nécessité «des investissements de l’ordre de 50 millions de dollars».
Le contenu de la TNT sera diffusé sur Alcomsat-1
Le principe retenu ainsi par la politique algérienne consiste dans une volonté affirmée de l’Etat d’»offrir un service public de qualité, accessible à tous». Le ministre a fait savoir, dans ce sens, que le contenu du réseau TNT (actuellement 5 chaines publiques : Programme nationale, Canal Algérie, A3, TV Tamazight, TV Coran) «sera diffusé sur le nouveau satellite de télécommunications algérien AlcomSat1, lancé en décembre 2017».
Pour M. Kaouane, la politique de l’Algérie sur la TNT «a été et demeure ambitieuse, car notre objectif, a-t-il soutenu, consiste dans la couverture de la totalité de la population algérienne», que ce soit dans les grands centres urbains, les petites localités ou dans les zones les plus reculées du pays.

Numérisation programmée
«La pleine intégration dans la société de la communication à travers le passage à la diffusion numérique constituent un enjeu majeur pour l’Etat algérien, à sa tête le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, qui a constamment œuvré à l’émergence, dans notre pays, d’une société moderne et de savoir, maîtrisant et exploitant de façon optimum les technologies de l’information et de la communication, de même qu’il a inscrit la révolution numérique au fondement de tout développement (…)», a-t-il fait observer.
Pour rappel, le directeur général de TDA, Chawki Sahnine, avait indiqué récemment que les 5 chaines de télévision publiques algériennes seront diffusées en qualité Haute définition (HD), après leur transfert vers le nouveau satellite de télécommunications algérien, Alcomsat-1, lancé en décembre dernier et qui sera opérationnel avant juillet prochain. «Dans le but de créer une attractivité vers le satellite Alcomsat-1, nous allons diffuser deux bouquets comportant les chaines TV publiques, l’un en définition standard (SD) et l’autre en HD», avait indiqué M. Sahnine. En plus des bouquets des chaines TV publiques, il est prévu deux autres bouquets comportant 24 nouvelles chaines TV (8 chaines HD et 16 chaines SD) et 100 autres chaines radio qui seront diffusées sur le nouveau satellite.
Cette démarche vise à rentabiliser Alcomsat-1, lancé le 10 décembre 2017 depuis la Chine, et utiliser toutes les capacités satellitaires de télédiffusion en ciblant aussi bien les chaines publiques et privées algériennes qu’étrangères pour pouvoir créer une offre de contenu.
Arrêt inévitable de la diffusion TV analogique avant 2020
Il faut savoir que la TNT consiste à transmettre des programmes télévisés sous forme d’un signal numérique à partir d’émetteurs placés sur le territoire national. L’option de migration vers la TNT est motivée par la meilleure qualité d’image que celle de l’analogique et par l’échéance fixée par l’UIT pour l’arrêt de la diffusion en mode analogique.
L’UIT a fixé la date du 17 juin 2015 pour la mise hors service de la diffusion analogique dans la bande UHF (470 – 862 MHz) et la date du 17 juin 2020 pour l’arrêt de la diffusion analogique dans la bande VHF (174 – 230 MHz) pour l’Afrique et le Moyen-Orient, ce qui est le cas de l’Algérie. La bande UHF est très peu utilisée en Algérie et sert à diffuser TV4 (Tamazight) en analogique dans certaines régions du pays. Ces zones sont pour la plus part déjà couvertes par la TNT, a-t-on expliqué auprès de Télédiffusion d’Algérie TDA.

Diffusion de la TNT sur le territoire
La diffusion en mode analogique fonctionne par une diffusion sur le réseau hertzien UHF et VHF. La qualité de l’image, dans ce mode de diffusion, est tributaire de l’intensité du signal. Cela signifie que des perturbations de tous types peuvent dégrader la qualité de l’image. Le numérique implique la compression et la numérisation des programmes : seules des suites de 0 et de 1 (langage informatique binaire) sont envoyées. Ces données sont traitées numériquement afin de renforcer le signal en vue de le protéger des différentes sources parasites. C’est pourquoi, il est nécessaire de disposer d’un décodeur capable de transformer ce code binaire en image et en son. Ce mode de transmission est beaucoup moins sensible au brouillage que l’analogique, donc la qualité de diffusion de la télévision est quasi-parfaite.
Le déploiement de la TNT en Algérie, dans la bande UHF permettra de mettre à l’arrêt la diffusion en mode analogique dans la bande VHF et par conséquent, de respecter la date du 17 juin 2020 fixée par l’UIT. Actuellement, la diffusion de la TNT couvre la population algérienne, à travers le territoire national, à raison de 85% de la population et passera graduellement à 95% avec la concrétisation des projets en cours, a précisé TDA sur son site internet.
Avantages de la TNT
La TNT offre plusieurs avantages notamment celui de pouvoir transporter des informations numériques de nature différente: images et sons mais aussi textes et données. Ce qui ouvre à la télévision hertzienne les mêmes perspectives de services interactifs, lorsqu’elle est jumelée à un réseau de télécommunication (TV hybride), que celles qui sont actuellement présentes sur le satellite.
Ainsi, la décision d’adopter la diffusion en mode numérique est motivée par ses avantages à savoir une meilleure qualité vidéo et audio que le mode analogique, une réception plus résistante aux interférences, un transport d’un volume accru de données, une offre de services à valeur ajoutées tels la haute définition (HD), la diffusion de données (Ex : météo, info-trafic, …) et d’autres services publics et la diffusion d’un bouquet de plusieurs chaines par fréquence contre une seule chaine (canal) par fréquence en mode Analogique.
Recevoir la TNT et la radio en mode numérique terrestre
Le passage à la TNT implique nécessairement une adaptation des équipements de réception TV chez les foyers. Actuellement en Algérie, certains foyers sont déjà équipés de nouveaux modèles de téléviseurs intégrant des décodeurs TNT et pour ceux qui ne le sont pas, il leur faudra acquérir des adaptateurs numériques TNT externes.
Il existe deux cas possibles et distincts pour capter les programmes TV et radio en mode numérique terrestre.
Pour le premier cas, il faut disposer de téléviseurs analogiques (TV anciens modèles) pour capter les programmes TV et radio en mode TNT, en se dotant au préalable des équipements et accessoires comme une antenne-hertzienne (râteau) du toit ou une antenne domestique (dans les bandes UHF pour les deux types d’antennes) et un adaptateur numérique TNT appelé décodeur externe de type DVB-T (MPEG-2) pour la réception du premier bouquet TNT en service actuellement en Algérie ou encore un décodeur DVB-T2 (MPEG-4) pour la réception de ce premier bouquet ainsi que les prochains bouquets en préparations.
Le deuxième cas concerne les foyers disposant de téléviseurs numériques intégrant des adaptateurs numériques TNT, selon la norme DVB-T ou DVB-T2. Dans ce cas, le téléspectateur branche l’antenne-hertzienne externe (râteau) du toit, ou l’antenne domestique (dans les bandes UHF), à son téléviseur pour capter l’actuel bouquet public de chaines TV algériennes à savoir Programme national, Algérie 2, Canal Algérie, TV Tamazight et TV Coran.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 × 2 =