Elon Musk, CEO and CTO of SpaceX, introduces the SpaceX Dragon V2 spaceship at the SpaceX headquarters in Hawthorne, Calif. SpaceX said it has raised $1 billion and added Google Inc. and Fidelity as investors. (AP Photo/Jae C. Hong, File)

Le satellite revient à l’honneur, probablement depuis que l’Asal a lancé des satellites. L’espace devient une source de profit. Et cette fois çi, c’est Elon Musk, le fondateur de Tesla et SpaceX, qui a de grands projets pour offrir un service
Internet à bas prix dans le monde entier en choisissant l’espace et le satellite NGSO-LEO – nongeostationary orbit- Low earth orbit- . SpaceX, l’entreprise de lancement de la fusée privée a  demandé au gouvernement des États-Unis pour obtenir la permission de lancer 4.425 satellites selon une requête déposé auprès de la Federal Communications Commission (FCC). Ces satellites ne seront pas géostationnaires, c’est-à-dire qu’ils tourneront autour de notre planète à une vitesse différente de l’orbite terrestre . C’est un chiffre énorme, gigantesque ; en fait, ce chiffre dépasse le nombre total de satellites qui tourne autour de la Terre. Le système est conçu pour fournir un large éventail de services à large bande et de communications pour les utilisateurs dans le monde entier. Et selon les estimations, ce
projet couterait au moins 10 milliards de dollars. Il semblerait que le réseau de SpaceX commencerait par le lancement de 1600 satellites et la commercialisation se fera à partir de 800 satellites envoyés. Les dates n’ont pas été communiquées et la constellation ne couvrira, dans un premier temps, que les États-Unis, le Puerto Rico, Hawaii,
l’Alaska et les Îles Vierges Américaines pour aller en. De plus, les satellites seraient lancés dans des orbites à des altitudes allant de 1 150 km à 1 275 km au-dessus de la Terre. Chaque satellite dans cette constellation pèserait 386 kg et pourrait couvrir une ellipse d’environ 2 120 km de large et offrirait des vitesses d’Internet allant jusqu’à 1
Gbit / s aux utilisateurs finaux. Ils diffuseront des connexions internet à des récepteurs fixes à travers des bandes de fréquences Ku et Ka, des fréquences électromagnétiques faisant partie du spectre des micro-ondes. Les premières ont une fréquence située entre 12 et 18 GHz, tandis que les secondes se situent entre 26,5 et 40 GHz.
Une fois complètement déployé, la constellation de SpaceX passera sur pratiquement toutes les parties de la surface de la Terre et, en principe, aura la capacité de fournir un service mondial omniprésent .
Pour information, il y a d’autres constellations qui sont prévu avec d’autres entreprises concurrentes comme le projet de Google avec les ballons
.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 + 15 =